Cy Twombly chez Karsten Greve

par Anna 29 Décembre 2013, 11:00 Galeries Gratuit

© Cy Twombly. Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz.

© Cy Twombly. Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz.

Si vous ne connaissez pas encore l’œuvre du grand Cy Twombly, courez vite voir cette exposition, un vrai bijou. Si les toiles de l’artiste américain vous sont familières, vous ne serez pas déçus de découvrir son œuvre sur papier.

Cy Twombly est un artiste américain majeur du XXème siècle, pourtant il reste inclassable. Né en Virginie, c’est à New York que sa carrière d’artiste se développe, notamment avec Robert Rauschenberg, son ami proche, aux côtés duquel il travaille. Il flirte avec de nombreux courants artistiques : l’action painting, le pop art, l’art abstrait. En marge de ceux-ci, son œuvre se distingue. Il est tour à tour, décrié puis adulé par la critique. À la fin des années 1950, il s’installe définitivement en Italie où il meurt en 2011.

© Cy Twombly. Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz.

© Cy Twombly. Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz.

Derrière cette apparence de gribouillis saturés se cache un langage poétique puissant et unique dans l’histoire de l’art. Il crée son propre code, figuratif et muet. Ces graffitis colorés s’accompagnent de signes, de verbes, comme l’expression de la pensée de l’artiste. En Italie, il se concentre à oublier « comment dessiner » pour laisser les pulsions s’exprimer. Cette régression l’amène vers un style informe mais personnel et nouveau. Avec ses tâches et ses griffes qu’il dépose sur le papier, Cy Twombly déconstruit les règles de l’art, recherche la matière première, les couleurs, les formes et les mots pour recréer à nouveau.

Roland Barthes dans les années 1970 rédige une préface au catalogue de l’artiste. Il compare son expression colorée à une jouissance graphique. Elle nous mène dans l’âme-même du peintre mêlant inconscient, érotisme et idéaux : « chez Twombly, le sujet, c’est, bien sûr, ce dont la toile parle, mais comme ce sujet n’est qu’une allusion, toute la charge du drame passe à celui qui la produit : le sujet, c’est Twombly lui-même »[1]

[1] « Sagesse de l’art / The Wisdom of Art », in Cy Twombly – Paintings and Drawings, 1954-1977, New York, Whitney Museum of American Art, 1979, p. 9-22 [rééd. in L’obvie et l’obtus, op. cit., p. 163-178 ; The Responsability of Forms, op. cit., p. 177-194].

Venus et Adonis © Cy Twombly. Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz.

Venus et Adonis © Cy Twombly. Courtesy Galerie Karsten Greve Köln, Paris, St Moritz.

La Galerie Karsten Greve, dans le Marais, propose cet hiver un très bel accrochage de ses dessins. Dans ce lieu distingué et épuré, le langage coloré et vivant de l’artiste s’exprime entièrement. Une attention toute particulière a été apportée à l’encadrement des œuvres, sous des vitres anti-reflets, essentielles pour présenter des dessins et malheureusement trop peu utilisées aujourd’hui dans les musées et galeries.

L’exposition révèle un lien fort du plasticien à la poésie. On retrouve les vers, l’univers de Mallarmé, Vaughan, Keaton mais aussi celui de Sappho. Il donne forme et illustre le silence qui se crée parfois autour des mots et des poèmes.

L’œuvre de Cy Twombly peut paraître difficile d’accès. Elle mérite pourtant quelques instants pour se plonger dans ce monde poétique et flamboyant. Évitez cependant l’excès d’adoration qui conduisit, en 2007, une jeune artiste cambodgienne a déposer de ses lèvres une trace de rouge à lèvres sur une de ses toiles. Elle fut poursuivit par le galeriste et condamnée…

Cy Twombly chez Karsten Greve

Galerie KARSTEN GREVE

5, rue Debelleyme

75003 Paris, France


Tél.: +33-(0)1-42 77 19 37

Ouvert du Mardi au Samedi de 10h à 19h.

Exposition jusqu'au 4 Janvier.

commentaires

vincent 29/12/2013 11:22

j'avais pas vu, merci beaucoup ! et bonne continuation ! :)