Jacques Le Goff est mort, vive Jacques Le Goff

par Marie Ferey 2 Avril 2014, 16:51 Patrimoine Livres

Il avait une toute petite voix, Jacques Le Goff, une voix qui poussait dans les aigus en fin de mot… Une voix de vieux monsieur qui nous emmenait dans les méandres du Moyen Âge pour nous parler de la peur, des inégalités, des rois dans l’émission des Lundis de l’Histoire sur France culture.

Il avait une belle plume, Jacques Le Goff, une plume qui repensait l’histoire, lui permettait de vivre et de se mouvoir sans rester dans des carcans préétablis… Une plume qui revisitait sur de nombreuses pages notre vision de la période médiévale avec brio et intelligence comme dans son livre incontournable Pour un autre Moyen Âge.

Il savait lire les images, Jacques Le Goff, les images qui ont peuplé le quotidien des laïcs et des clercs au cours des 10 siècles que forment le Moyen Âge mais qui sont aussi toujours présentes donc notre culture collective… Ces images il les faisait parler, il les inscrivait dans un contexte et les rattachait ainsi à l’Histoire de l’humanité occidentale, nous permettant à nous, historiens de l’art médiévistes, de jouer notre rôle.

Mais, malgré cette profondeur d’esprit, cette intelligence pénétrante, Jacques Le Goff est mort le mardi 1er avril 2014 à l’âge de 90 ans. La fameuse phrase d’Hampatê Ba, « un vieux qui meurt c’est comme une bibliothèque qui brûle », a rarement été plus juste. Heureusement pour nous, il a laissé ses livres et sa voix qui continueront à peupler nos bibliothèques papier et sonore. Et il a aussi laissé des élèves médiévistes, des enfants de pensée qui feront perdurer son savoir et continueront à repenser le Moyen Âge, cette période si belle, si intense et si complexe. Il a déposé une pierre, certes angulaire, pour la création d’un édifice humaniste.

Alors Jacques Le Goff n’est pas vraiment mort et merci à lui.

A lire, à relire et à rerelire :

Faire de l’Histoire, 1974

La naissance du Purgatoire, 1981

Un Moyen Âge en image, 2000

Faut-il découper l’Histoire en tranches ?, 2014

Jacques Le Goff est mort, vive Jacques Le Goff

commentaires