The Valley of Astonishment

par Jeanne 17 Novembre 2016, 11:36 Scènes

The Valley of Astonishment

Si vous avez déjà eu la joie d’entrer dans l’univers d’Oliver Sacks, médecin, neurologue et écrivain, en lisant notamment The Man Who Mistook His Wife for a Hat (L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau), le concept de synesthésie ne vous est pas étranger. Du grec syn, union, et aesthesis, sensation, c’est un phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés – des lettres à des couleurs, des sons à des formes, des chiffres à des positions dans l’espace.

Mais tout cela est bien scientifique me direz-vous. Sauf…sauf quand Peter Brook s’en empare et nous invite à une promenade dans la Vallée de l’étonnement. Trois acteurs, deux musiciens, quelques chaises, et le sublime espace des Bouffes du Nord suffisent : par le pouvoir évocateur des mots un nouvel espace s’ouvre à nous. Le cerveau et ses méandres, la mémoire et ses folies viennent se matérialiser sur une scène qui met habilement en présence théâtre et science dans une expérience résolument synesthétique.

La poésie se loge au détour de quelques analyses scientifiques, les chiffres côtoient les mots, les mots se meuvent en formes et les couleurs tutoient les notes de musique. Et tout ceci s’opère avec une simplicité déconcertante. Pas de théâtre de la déconstruction, sans personnages ni texte ni intrigue. Bien au contraire on se promène dans The Valley of Astonishment guidés par des personnages bien réels, qui nous racontent une histoire, entre milieu hospitalier, tour de prestidigitation, depuis son début et jusqu’à sa fin – une heure dix plus tard. Et c’est seulement en sortant du théâtre, à l’instant où l’on quitte les paysages vallonnés et résonnants pour retrouver la concrétude du bitume parisien que –subrepticement – l’écho de cette pièce et de son propos se fait entendre, simple et révélateur.

The Valley of Astonishment
The Valley of Astonishment
The Valley of Astonishment
The Valley of Astonishment

Mise en scène Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

Avec : Kathryn Hunter, Marcello Magni et Pitch Wonka Konga

Musiciens : Raphaël Chambouvet 

Production en anglais, surtitre en français. Durée : 1 heure 10min

Aux Bouffes du Nord jusqu'au 31 mai 2014, reprise du 24 Novembre au 23 Décembre 2016.

 

 

 

commentaires