Un Boulet tout neuf

par Mathias Champion 11 Décembre 2014, 10:12 Livres

Un Boulet tout neuf

Quand on vous parle de Clio, vous pensez à une petite voiture ? Vous connaissez le 7ème art mais vous ne vous rappelez jamais des 6 premiers ? Ça tombe bien, vous avez mis les pieds par mégarde dans un blog culturel, on va essayer de vous apprendre quelque chose aujourd'hui.

 

Clio, adorables incultes, c'est la muse de l'histoire. Elle a un nom court, une discipline qui n'a pas disparu, c'est le niveau 1 de la culture. Seuls quelques fans hardcore de Trivial Pursuit connaissent les huit autres par cœur.

Pour la classification des arts, nous ne nous replongerons pas dans de volumineux traités de l'esthétique, vous pouvez trouver tout ça sur Wikipédia comme des grands.

Non, ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est celui qu'on désigne poliment comme le neuvième art, j'ai nommé : la bande dessinée. Bande dessinée qui aujourd'hui n'est plus forcément une bande mais qui reste dessinée, au Rotring ou à la tablette graphique, avec les mains ou avec les pieds selon les auteurs.

 

Longue introduction pour ne pas dire grand'chose si ce n'est que récemment donc la BD a fait une entrée « Brutal » chez Marcel et Simone. Et il est temps de parler d'un auteur qui fait de la bande dessinée et qui tient un blog, lui aussi garanti sans publicités, j'ai nommé Gilles Roussel, alias Boulet.

 

Un dessin vaut mieux qu'un long discours, mais je vous imposerai quand même le discours, puisqu'un petit discours vaut mieux qu'un très long discours.

Boulet, c'est cool.

Merci.

Au revoir.

 

 

Un Boulet tout neuf

Ah, vous voyez que vous voulez un long discours. Je reprends.

 

Boulet c'est plein de choses à la fois. Dessinateur d'abord dans Tchô ! le magazine de Zep, puis sur les traces de Lewis Trondheim pour la série Donjon, il devient ensuite blogger. Ou blogueur comme on dit dans un français correct mais laid. Lui, ça fait dix ans qu'il blogue. Respect. Et ironie du sort, ses dessins sur internet ont fini par se transformer en livres, une série de Notes dont le neuvième tome vient de paraître. (Neuvième tome, neuvième art, tout d'un coup l'introduction absconse prend son sens...)

 

Un patchwork de comédie, de science-fiction, de misanthropie bienveillante et de poésie urbaine. Le tout saucissonné de réflexions philosophiques et scientifiques simples mais plus profondes qu'il n'y paraît. Parce que Boulet est aussi un angoissé, un quarantenaire dont l'âme d'enfant n'arrive pas à se taire, terrorisé par les années qui passent et qui n'arrivent pas à transformer cet adolescent en adulte respectable.

 

Des rêves d'enfants, de la culture geek d'adolescent, et une nostalgie d'adulte.

 

Mais la marque de fabrique de Boulet, c'est l'incursion permanente de l'imaginaire dans le quotidien. Un imaginaire tout à coup réel et l'analyse méthodique des conséquences qui en découlent. Ou l'inverse, les coulisses fantastiques des événements triviaux de la vie. Et surtout un dessin plein de petits traits.

 

Bref, si vous ne connaissez pas, allez vous cultiver en même temps que vous détendre. Si vous découvrez, ça vous fera un blog de plus à aller écumer quand l'après-midi s'allonge et qu'il faut faire semblant de travailler. Ne niez pas, on le fait tous. C'est ça aussi, la culture.

 

 

 

Boulet, Notes, Tome n°9: PEU D'OR ET MOULT GUEULE

Date de parution : 13 Novembre 2014

Editeur : Delcourt

Prix: 14,95 euros

commentaires