Et Lumière fut!

par François Legay 29 Mars 2015, 13:11 Ciné Expos

- Oh ! Loulou !
(Oui, dans l’intimité Auguste Lumière appelait son frère Louis, Loulou).
- Oh ! Loulou ! Tu viendrais t’y pas faire une partie de domino avec moi ?
- Non Auguste.
(Oui, dans l’intimité Louis Lumière appelait son frère Auguste, Auguste. Car quand on s’appelle Auguste on n’a pas de diminutif).
- Non Auguste. Je n’ai pas le temps. Je mets la dernière main à un truc qui va faire date…
Et date, ça le fit puisqu’ils inventèrent le cinéma.

Alors attention !
Quand je dis qu’ils inventèrent le cinéma, c’est vrai tout en étant pas tout à fait ça bien que oui mais peut-être que un petit peu beaucoup pas sûr mais oui quand même.
En fait c’est là tout l’intérêt de cette exposition très complète sur le travail de la famille Lumière que de s’étendre à ce qui se passa avant eux (et ça remonte à loin puisque déjà le grand Léonard de Vinci se faisait des tresses avec les poils de sa barbouze en gambergeant sévère sur les capacités de l’œil), mais aussi en même temps qu’eux (Thomas Edison avec son Kinétoscope arrivait à faire défiler un film de manière rapide pour un seul et unique spectateur), et même après eux (Georges Méliès, Charles Pathé et Léon Gaumont ne se contentèrent pas de surfer sur la vague, ils participèrent grandement à l’évolution de la production, construction, diffusion, commercialisation des films).
Bref, de nous montrer que tous ces génies ont, quelque part, participé à la création du cinéma, pour en arriver à ce que l’on connaît aujourd’hui.
Plus précisément les frères Lumière ont inventé le Cinématographe. Appareil permettant de filmer ou d’instaurer le mouvement, puisque cinématographe signifie «écriture du mouvement», à des photos, pour les projeter ensuite à une vitesse normale devant un public dans une salle.

Cinématographe de série © Institut Lumière

Cinématographe de série © Institut Lumière

Officiellement le premier film, Sortie de l’usine Lumière de Lyon, fut tourné par Louis Lumière le 19 mars 1895. Il y a donc 120 ans !!!
Pour les commissaires de l’exposition, Thierry Frémaux (directeur de l’institut Lumière de Lyon et délégué général du Festival de Cannes) et Jacques Gerber, c’était l’occasion rêvée pour rendre un hommage aux Lumière à Paris au Grand Palais.
Lieu bien évidemment pas choisi au hasard puisque c’est à cet endroit même qu’au cours de l’Exposition Universelle de 1900 des films Lumière projetés sur grand écran connurent un réel succès.

Grâce à la scénographie de Nathalie Crinière vous naviguerez dans un univers fait de maquettes, d’objets, d’affiches, de photos, de caméras, d’objectifs, de documents, de plans, de journaux et d’appareils qui eurent leur heure de gloire.
Vous ferez connaissance avec la famille Lumière. Avec Antoine, le père, photographe, qui poussa ses fils à chercher, à trouver et qui industrialisa leurs inventions, ce qui fit leur fortune. Avec Auguste et Louis, les frères liés par un pacte, qui révolutionnèrent la photographie, d’abord avec l’invention d’une plaque photographique instantanée prête à l’emploi qui permit au commun des mortels de prendre lui-même ses photos (alors qu’avant il fallait aller chez un photographe), puis avec la création de l’autochrome (photographie couleur) qui aurait de toute façon rendu Louis Lumière célèbre !

Et Lumière fut!

Vous découvrirez les destins incroyables de Constant Girel, Marius Chapuis et Gabriel Veyre, opérateurs apôtres des Lumière, qui s’embarquèrent pour des voyages dans le monde entier afin d’apporter la bonne parole du Cinématographe aux peuplades éloignées et qui en ramenèrent des films magiques.
Vous pourrez vous asseoir dans la reconstitution du Salon Indien du Grand Café (lieu où se déroula le 28 décembre 1895 la première séance publique de films Lumière) imaginée par le décorateur Jacques Grange.
Et surtout vous pourrez admirez pas moins des 1422 films Lumière (soit la totalité du catalogue) réalisés entre 1895 et 1905 et réunis tous à la fois sur le même mur pour une projection unique et assez impressionnante.
(Une sortie DVD/BLUE RAY est annoncée pour mai-juin 2015 et présentera 150 films Lumière restaurés).

La fin de l’exposition sera consacrée au présent et à l’avenir. D’abord d’une façon sérieuse en abordant les dernières évolutions à travers le numérique et le cinéma en relief (déjà expérimenté en 1936 par les frères Lumière), puis d’une manière plus amusante avec les remake par six réalisateurs (Quentin Tarantino, Michael Cimino, Jerry Schatzberg, Pedro Almodovar, Paolo Sorrentino et Xavier Dolan) de Sortie de l’usine Lumière de Lyon tournés où se situe maintenant l’Institut Lumière, rue du 1er Film.

Et Lumière fut!

« Chez Lumière, ce n’est pas l’histoire qui est montrée, c’est la vie. Et la vie, c’est quelque chose de plus profond. C’est pourquoi ces films sont d’une telle importance : ils ouvrent la porte à notre imagination. C’est exactement ce que nous aimons appeler aujourd’hui œuvre d’art ». (Jean Renoir).



LUMIERE ! Le cinéma Inventé.


Du 27 mars au 14 juin 2015.
Au Grand Palais.
Salon d’honneur.


Horaires :
Dimanche et Lundi : 10h00 à 20h00.
Mercredi au samedi : 10h00 à 22h00.
Mardi : visites groupées et privatisations possibles sur inscriptions.


Tarif :
Plein tarif : 13 Euros.
Tarif réduit : 9 Euros.

commentaires